Vous cherchez
L’accueil et la migration
01.10.2020 | Général

Wallonie plus propre : les demandeur·ses d'asile s'y mettent aussi !

Chaque année, un Grand Nettoyage de Printemps est organisé dans toute la Wallonie. Tous les Wallons et toutes les Wallones mais aussi les demandeur·ses d’asile se mobilisent pour ramasser les déchets dans l’objectif de faire de la Wallonie un endroit plus agréable à vivre. Avec la pandémie, le Grand Nettoyage a eu lieu ce 24 au 27 septembre. Jetons-y un coup d’œil.

Des actions citoyennes toute l’année dans toute la Belgique

Les candidat·es réfugié·es du centre d’accueil de Tournai se mobilisent à nouveau pour une action citoyenne. Après avoir aidé à la fabrication de plus de 6000 masques pour toutes nos équipes, les voilà repartis armés de leurs gants pour ramasser les déchets dans l’objectif de participer au maintien d’une nature propre.

À quelques 250 kilomètres de là, c’est le centre d’Arlon qui s’est mobilisé pendant deux jours pour nettoyer la route de Bouillon et la rue des Tilleuls.

 

Et proche de la frontière française, c’est le centre de Oignies qui s’est mis au boulot malgré la pluie.

Mais le grand nettoyage, ce n’est pas fini. Cette semaine, au centre Croix-Rouge de Nonceveux, on s’engage aussi pour l’environnement avec « Rivière propre » pour le nettoyage l’Amblève, rivière qui longe le centre.

L’environnement, un facteur d’intégration

Agir pour l’environnement, c’est aussi une manière pour les demandeur·ses d’asile de participer à des projets citoyens, de rencontrer de nouvelles personnes ou encore d’acquérir de nouvelles compétences. Les jeunes avaient d’ailleurs déjà participé à des projets environnementaux cet été avec les Compagnons Bâtisseurs. Et ces types de projets ne sont pas prêts de s’arrêter !

Le développement durable pensé aussi au sein des centres d’accueil

La transition écologique est en cours depuis longtemps. En 2019, la Croix-Rouge a décidé d’équiper ses centres d’accueil de papier de toilette écologique fabriqué à partir de briques de carton recyclées. Résultats : en 12 mois, 273 arbres de taille moyenne sauvés, 681.904 briques alimentaires recyclées et 17.824 kg de co2 non-émis dans l’atmosphère.

La majorité des centres a également renoncé aux bouteilles d’eau en plastique, au profit de la distribution d’une gourde à chaque résident·e. Quant aux repas préparés dans les centres, ils doivent répondre à différents critères : un certain pourcentage d’achats en circuit court, légumes frais, cuisine de poissons issus de la pêche responsable, favorisation des produits locaux et de saison, une partie des achats issus du commerce équitable, etc.

Bref, aux centres d’accueil de la Croix-Rouge, le respect de l’environnement, c’est aussi une thématique qui nous touche.