Don
Vous cherchez
L’accueil et la migration

160 places ouvertes en urgence pour les réfugiés Afghans

Face à l’actualité et à l’urgence humanitaire en Afghanistan, la Croix-Rouge de Belgique se mobilise pour accueillir à la demande de l’Etat belge jusqu’à 160 personnes rapatriées d’Afghanistan par la Défense belge.

Plusieurs centaines de personnes sont en effet arrivées sur le sol belge ce lundi, et après une évaluation des besoins d’hébergement par les autorités compétentes, certaines personnes pourraient demander une protection internationale de la Belgique. La Croix-Rouge de Belgique est mandatée par l’Etat fédéral pour assurer l’accueil des demandeurs d’asile dans notre pays. Un total de 220 places d’accueil sont ainsi prêtes à être activées en urgence : 160 en Wallonie et 60 en Flandre par nos collègues de la Rode Kruis.

Les personnes seront accueillies au sein des centres d’accueil existants de la Croix-Rouge de Belgique pour personnes demandeuses de protection internationale, où nous aménageons des places d’urgence ou « campo » (c’est-à-dire parfois sous tentes ou dans des structures provisoires pour parer au plus pressé). Ces centres sont actuellement au nombre de 23 et accueillent un total de 5862 personnes. Parmi elles, environ 1 sur 5 (18%, soit 1088 personnes) est de nationalité afghane.

Malgré les impacts des inondations sur notre réseau, notamment la fermeture temporaire du centre de Nonceveux, inhabitable pour plusieurs mois, et l’évacuation de 200 personnes vers un autre centre, nous mobilisons toutes nos forces pour offrir un accueil digne et humain dans l’urgence.

« Les données à ce stade ne permettent pas de dire si la situation de la demande d’asile va fortement augmenter ou pas. La Croix-Rouge de Belgique s’est toujours organisée face à chaque crise de l’accueil pour faire face et ne laisser personne à la rue. Pareillement pour cette crise, l’accueil sera ajusté face la situation, avec une orientation psychosociale si nécessaire, et bien sûr des activités de rétablissements des liens familiaux avec les familles qui seraient restées au pays ou qui auraient fui ailleurs ».

D’autre part, le Comité International de la Croix-Rouge (CICR), présent en Afghanistan depuis 1987, poursuit ses actions d’aide sur le terrain. Pour rappel, plus de 40.000 personnes blessées par arme ont bénéficié de soins dans des établissements soutenus par le CICR ces 3 derniers mois.

Aider les familles à retrouver leurs proches

Par ailleurs la Croix-Rouge de Belgique œuvre, à travers son Service de Rétablissement des Liens Familiaux (RLF), à rétablir le contact entre membres d’une même famille séparés par un conflit armé, une catastrophe naturelle ou industrielle, ou à la suite d’un parcours migratoire. Ce travail se fait en étroite collaboration avec les autres Croix-Rouge dans le monde, ainsi qu’avec le CICR qui agit dans les pays en conflit.

Dans le cas présent, toutes les personnes qui n’arrivent pas ou plus à rentrer en contact avec leur famille en Afghanistan peuvent s’adresser au Service Rétablissement des Liens Familiaux de la Croix-Rouge de Belgique, durant les permanences téléphoniques du lundi au jeudi de 9h00 à 12h30 : 081 77 16 48 ou par mail à l’adresse :  service.rlf@croix-rouge.be

Pour information, en 2020, 190 personnes ont ouvert une demande de recherche d’un proche auprès du Service RLF de la Croix-Rouge de Belgique. Parmi elles, 28% proviennent d’Afghanistan. Cette même année, le RLF a permis de retrouver 140 personnes dont on n’avait plus de trace et parmi celles-ci 73 Afghans.