Don
Vous cherchez
L’accueil et la migration

Accueillir des femmes candidat·es réfugié·es et se mobiliser pour leurs droits

Les inégalités entre les femmes et les hommes sont partout, ici et ailleurs. Malheureusement, la crise de la Covid-19 les a exacerbées. C’est pourquoi, plus que jamais, il est essentiel pour la Croix-Rouge d’offrir aux candidates réfugiées qu’elle accueille un accompagnement adapté leur permettant de re(prendre) leurs droits en main.

Chaque année, les centres d’accueil pour demandeur·ses de protection internationale de la Croix-Rouge accompagnent de nombreuses femmes, seules ou en famille. Elles représentent environ 20% des personnes accueillies. Les équipes accordent une attention particulière aux questions de genre et veillent à les soutenir dans la (re)prise en main de leurs droits. Elles doivent pouvoir exercer ces droits, au même titre que les hommes.

Migrer quand on est une femme

Les inégalités de droits entre les femmes et les hommes sont partout, ici et ailleurs. Les femmes migrantes y sont bien souvent particulièrement confrontées, tant dans leur pays d’origine, que durant leur trajet migratoire, et/ou dans le pays qui les accueille. En raison de leur statut de femme, elles peuvent être amenées à faire face à des discriminations et à des violences, à différents moments de leur trajectoire : exploitation sexuelle, accès limité à l’éducation, violences, mariages forcés, mutilations génitales, etc.

 « Maintenant, je connais mes droits »

« Grâce au centre et à mon psychologue, je peux refuser tout ce que je ne veux pas. On ne peut plus me forcer à rien. Ça veut dire que maintenant je connais mes droits, vraiment. », Aïchetou, résidente du centre Croix-Rouge d’Yvoir Pierre Bleue.

En raison de ces parcours difficiles, les dames candidates réfugiées peuvent apparaitre fort fragilisées, lorsqu’elles arrivent en centre d’accueil. C’est pourquoi il est essentiel, pour la Croix-Rouge, de travailler avec elles à la (re)prise en main de leurs droits, à travers divers dispositifs :

  • Aménagement d’espaces réservés aux femmes au sein des centres d’accueil
  • Organisation d’ateliers consacrés aux droits des femmes
  • Initiation à l’autodéfense
  • Mise en place de haltes-garderies destinées à permettre aux femmes de se libérer de la garde de leurs enfants afin de pouvoir prendre du temps pour elles, se former, travailler, sortir du centre
  • Organisation de marches exploratoires au sein des centres d’accueil. Celles-ci visent à ce que les femmes elles-mêmes puissent identifier les lieux et les situations qui provoquent un sentiment d’insécurité chez elles, mais aussi des actions pour y remédier : adaptation de l’éclairage, occultation de vitrages, etc.
  • Sensibilisation des équipes aux inégalités de genre
  • Mise en place d’un centre spécialisé dans l’accueil des femmes victimes de violences de genre. L’accompagnement adapté proposé par le centre « Pierre Bleu » à Yvoir mobilise la méthodologie de l’empowerment, qui tend à (re)créer des rapports sociaux plus égalitaires et à renforcer les compétences des femmes. La méthode s’appuie sur un suivi individuel complété par des mobilisations collectives (ateliers, formations, etc.) visant à renforcer l’estime de soi, le sentiment de sécurité et la valorisation de connaissances en matière de santé et de droits fondamentaux.  Pour en savoir plus sur le centre « Pierre Bleue », consultez sa brochure explicative ici.