Don
Vous cherchez
L’accueil et la migration
15.01.2021 | Général

Candidat·es réfugié·es, ils cuisinent pour les plus démuni·es

Retour sur une initiative du centre d’accueil pour demandeur·ses d’asile d’Arlon : distribuer aux plus démuni·es des repas traditionnels cuisinés par ses rési
Sans Coronavirus, nos centres d’accueil pour demandeur·ses de protection internationale organisent régulièrement des rencontres entre leurs résident·es et la population locale : repas du monde, échanges artistiques, événements sportifs, actions citoyennes.

Evidemment, en 2020, la plupart de ces activités furent annulées. Mais pas question pour les équipes des centres de rester les bras croisés. Pourquoi ne pas transformer le concept de « souper du monde » ?  Aussitôt dit, aussitôt fait ! Les résident·es de nos centres allaient cuisiner pour les personnes précarisées, de plus en plus nombreuses face à la crise sanitaire.

Au centre d’Arlon par exemple, les résident·es d’Erythrée se sont mis·es aux fourneaux pour cuisiner un repas typique de leur pays : l’injera (recette à découvrir  ici. Un chef a supervisé l’opération pour s’assurer que toutes les normes HACCP (une méthode de gestion de la sécurité sanitaire des aliments) étaient respectées. Les plats ont ensuite été mis sous barquettes et enlevés par la camionnette réfrigérée du CPAS.

Le 18 décembre, les « top chefs solidaires » ont distribué eux-mêmes les barquettes à une septantaine de bénéficiaires de l’épicerie sociale Epicoeur, un projet mené en collaboration entre le CPAS d’Arlon et une Maison Croix-Rouge.

Un projet qui fait des émules, puisque d’autres centres d’accueil vont lui emboiter le pas en 2021 ! Vive la solidarité !