Vous cherchez
L’accueil et la migration

Journée Internationale des droits de l'enfant Focus sur l'accueil des enfants demandeurs d'asile

Environ 30% des demandeurs d’asile accueillis par la Croix-Rouge sont des enfants. Alors qu’ils ont souvent connu la guerre, les deuils, les ruptures et un trajet migratoire dangereux, tout est mis en œuvre pour leur offrir un accompagnement spécifique et adapté dans les centres d’accueils. Un centre spécialement dédié aux enfants a également vu le jour.

 

Pour les enfants, la migration n’est jamais un choix. Confrontés à un environnement inconnu et parfois soumis à la pression involontaire de leurs parents, leurs repères sont fortement bousculés.

Depuis de nombreuses années, la Croix-Rouge travaille pour offrir, à ceux qu’elle accueille, des balises structurantes et sécurisantes :

  • accompagnement global des familles – sans se substituer aux parents
  • appui à la scolarité des enfants
  • mise en place d’écoles de devoirs
  • intégration des jeunes à des clubs sportifs et artistiques locaux, à des mouvements de jeunesse ou dans des maisons de jeunes
  • organisation dans le centre d’activités sportives et ludiques spécifiques
  • formation des équipes.

Un centre de référence pour l’accueil des enfants

Pour aller plus loin, le réseau d’accueil Croix-Rouge s’est aussi doté d’un centre spécialisé dans l’accueil des enfants demandeurs d’asile : « Le relais du monde » à Natoye. Son personnel est spécialement formé, et des lieux adaptés y sont installés.

Le Refuge, un espace pas comme les autres

Le Refuge est l’un de ces espaces spécifiques dédiés aux enfants, au sein du centre de Natoye. Cet espace « snoezelen »* est un espace multi sensoriel destiné à aider les enfants à retrouver la place qui est la leur. Conçu autour des 5 sens, il propose, ci et là, des instruments de musique produisant des vibrations, des boîtes à odeurs, un panneau tactile aux multiples matières, des jeux de lumière, des structures enveloppantes, une piscine à balles. Objectif : revenir à des sensations originelles : ressentir les vibrations que l’on ressentait in utero, retrouver les épices de la cuisine de son pays, être contenu et bercé. En un mot, retrouver des sensations qui rassurent.

Avec leurs parents ou non, accompagnés d’un ou deux collaborateurs formés à l’utilisation de cet outil spécifique, les enfants du centre âgés de 3 à 12 ans peuvent bénéficier de ces moments de « bien-être » dans leur vie pleine de tourments et d’incertitudes. Les enfants d’autres centres d’accueil peuvent aussi profiter du lieu.  Consciente que ce type d’espace peut être bénéfique pour d’autres publics, la Croix-Rouge ouvre également son Refuge à d’autres enfants (du village ou des environs) ou à d’autres publics vulnérables.

Quelques mois après l’inauguration du Refuge, qu’en pensent ses utilisateurs réguliers ?

« Quand je suis triste, je viens ici, et je me sens beaucoup mieux », Selima, 9 ans.

« J’aime bien jouer avec les balles, jouer à cache-cache, faire de la musique, me balancer, me reposer, un peu dormir, parler à la fin. Après le Refuge, je suis contente », Fatima.

« J’aime la balançoire, les couvertures, les bouteilles, faire comme Tarzan. J’aime le refuge, mais quand c’est fini, je suis fâché », Nahom, 7 ans.

 

 

Vous désirez en savoir plus ? Contactez le centre de Natoye au 083/67 04 10

* Développé dans les années 70 par deux jeunes hollandais, le terme « snoezelen » est la contraction de « snuffelen » (renifler, sentir) et de « doezelen » (somnoler), et peut être traduit par les notions d’exploration sensorielle, de détente et de plaisir.
Plus d’infos : http://snoezelen-france.fr/snoezelen/approche-snoezelen

Restons en contact

Inscrivez-vous à notre newsletter et restez informé.e de nos dernières actions, de nos besoins et de notre actualité.