Vous cherchez
L’accueil et la migration
17.06.2016 | Sensibilisation

Journée mondiale des réfugiés: venez à leur rencontre et découvrez leur réalité!

Journée mondiale des réfugiés: venez à leur rencontre et découvrez leur réalité!

J’étais construit, aujourd’hui, je suis détruit. Je dois tout recommencer. Je suis comme un enfant de 10 ans. Arrivé en Belgique en septembre dernier, Yasser 23 ans vient d’être reconnu réfugié. Après la guerre en Syrie, un périlleux exil et l’attente de son statut, commence maintenant pour Yasser un long parcours d’insertion en Belgique. Ce 20 juin, à l’occasion de la Journée mondiale des réfugiés, la Croix-Rouge attire l’attention sur ces personnes qui, comme Yasser, ont du tout abandonner pour sauver leur vie et vous invite à venir à leur rencontre pour mieux comprendre leur réalité.

En 2015, l’Europe a fait face à un afflux extraordinaire de réfugiés et de migrants. La Belgique n’est pas sans reste et a vu le nombre de demandes d’asile doubler. Face à ce cette crise, les équipes de la Croix-Rouge se sont mobilisées et ont mis en place de nouvelles infrastructures pour accueillir les demandeurs d’asile.

La gestion crise de l’accueil pour la Croix-Rouge c’est:

  • 10.000 places supplémentaires en seulement 6 mois portant la capacité totale d’accueil (Croix-Rouge et Rode Kruis) à 13.511 places fin mai.
  • L’organisation de 500 places de pré-accueil pour les personnes qui campaient dans le parc Maximilien en l’attente d’être reçus par l’Office des Etrangers.
  • 900 travailleurs aux côtés des demandeurs d’asile.
  • Près de 700 bénévoles mobilisés dans les 27 centres d’accueil pour aider nos équipes.

« Ici, la vie est plus difficile que chez nous »

Outre l’accueil des demandeurs d’asile, l’enjeu est aussi le vivre ensemble. Car une fois sorti du centre d’accueil, sans repères, ni réseaux, la route est souvent encore longue avant de se sentir bien dans son nouveau pays d’accueil. La transition entre le centre et la vie «réelle» est dure. Ici, la vie est plus difficile que chez nous. J’ai 23 ans, je n’ai pas de famille, pas d’amis, pas de maison. Je ne parle pas bien le français. Je vais devoir tout reconstruire explique Yasser.

Aujourd’hui, 7 centres d’accueil ont mis en place des ateliers pilotes d’échanges sur la citoyenneté. Objectif: organiser des échanges avec des bénévoles locaux sur différents thèmes tels que les droits et les devoirs en Belgique pour permettre aux résidents de mieux comprendre leur nouveau pays et ainsi mieux appréhender la sortie de centre.

Se rencontrer pour mieux se connaître

C’est aussi dans cette dynamique d’échanges et de rencontres qu’est célébrée la Journée mondiale des réfugiés. Ce 20 juin, la Croix-Rouge s’associe avec d’autres acteurs de l’asile au concert ArtistswithRefugees organisé à l’ancienne Belgique qui rassemblera des artistes belges et réfugiés. Comme chaque année, des centres d’accueil (Banneux et Manhay) organisent également divers événements ouverts à tous pour venir à la rencontre des résidents. Enfin, chacun est invité à se rendre sur le site refugeeday.be pour en savoir plus sur les réfugiés et leurs parcours mais aussi pour trouver des conseils pour les aider soi-même.

Avec nous aux côtés des réfugiés

Chaque jour, nos équipes agissent auprès de milliers de personnes qui comme Yasser laissent tout derrière elles pour espérer une vie meilleure en Europe. Vous aussi vous pouvez aider ces femmes, ces hommes et ces enfants. Faites un don et soutenez notre action aux côtés des réfugiés.