Vous cherchez
L’accueil et la migration
22.09.2015 | Général

Crise des réfugiés: la Croix-Rouge appelle à la création de voies légales d'accès à l'Union Européenne

Crise des réfugiés: la Croix-Rouge appelle à la création de voies légales d'accès à l'Union Européenne

<h2>Crise des réfugiés: la Croix-Rouge appelle à la création de voies légales d’accès à l’Union Européenne</h2>
<p>CARTE BLANCHE PAR SARAH KLINGEBERG, CONSEILLERE EN MIGRATION ET ASILE, CROIX-ROUGE DE BELGIQUE</p>
<p> »En 2015, il ne s’est pratiquement pas passé un jour sans un cruel rappel des terribles dangers auxquels sont exposés les migrants, en particulier lorsqu’ils sont obligés de traverser la Méditerranée. Les multiples manifestations de soutien auxquelles nous avons récemment assisté sont, certes, un puissant réconfort, mais aujourd’hui nous faisons face à une situation humanitaire sans précèdent qui réclame une mobilisation renforcée et durable par les gouvernements.</p>

<p>Régulièrement, des rapports montrent que les politiques de l’Union Européenne visant à empêcher les ressortissants des pays tiers à entrer sur son territoire ont des conséquences négatives, voir mortelles, sur les personnes qui ont dû quitter leur pays pour différentes raisons. Ceux-ci sont ainsi forcés, dans leur quête de protection et de sécurité, d’emprunter des parcours toujours plus dangereux. Ainsi, on observe une augmentation importante du nombre de facteurs ayant un impact sur leurs vulnérabilités le long des trajectoires migratoires. Parmi ceux-ci, le trafic d’êtres humains, les violences sexuelles, le vol et la séparation des membres de la famille. Et la mort.</p>
<p> « Empêcher d’autres pertes humaines doit être l’absolue priorité, un impératif humanitaire ! » a déclaré Elhadj As Sy, secrétaire général de la Croix-Rouge Mondiale. Pour empêcher d’autres morts, l’Europe doit faire plus dans une approche globale et humanitaire et pas seulement sécuritaire. C’est pour cela qu’à l’occasion du Sommet extraordinaire de l’Union européenne sur les réfugiés, la Croix-Rouge exhorte les gouvernements à mettre en place des politiques migratoires et d’asile plus humaines, plus harmonisées et plus accessibles et d’établir au plus vite des voies d’entrée légales et sûres au territoire européen. Il appartient aux Gouvernements d’adopter des mesures juridiques permettant de protéger de manière effective la vie, la dignité et la santé des personnes migrantes, quelque soit leur statut juridique. Elle appelle aussi, les gouvernements à cesser de criminaliser les migrants et à modifier toutes les pratiques et politiques parfois extrêmement violentes, qui privilégient la protection des frontières par rapport à la vie des migrants.</p>
<p>La Croix-Rouge souhaite aussi rappeler le droit des familles de savoir ce qu’il est arrivé à leurs proches. Plus de 20.000 migrants ont été recensés comme morts depuis l’année 2000 en tentant de rejoindre l’Europe. Ce nombre serait sous-évalué d’au moins 50%.</p>
<p>Cela veut dire que les familles (mères, pères, frères, sœurs, enfants et petits-enfants, …) de ces presque 30.000 personnes sont en attente de connaitre le sort de leurs proches. Pour cela, la Croix-Rouge appelle les États à réaliser tous les efforts pour mettre en place des opérations de récupération et d’identification des corps des migrants. Et dans ce cadre, de soutenir la Croix-Rouge dans sa mission de Rétablissement des liens familiaux.</p>
<p>La Croix-Rouge est « en mesure d’assurer une continuité de l’assistance depuis les gares ferroviaires en Allemagne, les chemins ruraux de l’Autriche et les frontières de la Hongrie jusqu’aux zones déshéritées et déchirées par la violence de Homs ou de l’Afghanistan. Nous pouvons englober dans un même effort humanitaire les côtes de la Grèce et les bateaux en perdition dans la Méditerranée, la Libye en proie au chaos et les communautés réduites au désespoir par de longues années de sécheresse dans le Sahel ou de violences en Somalie. Toutes ces régions et leurs populations en mouvement sont autant d’éléments du défi auquel nous sommes aujourd’hui confrontés», a déclaré Elhadj As Sy, secrétaire général de la Croix-Rouge Mondiale. M. Sy exhorte les Etats et toutes les agences humanitaires à unir leurs forces pour répondre aux besoins tout au long des routes migratoires, la crise étant appelée à se prolonger. Il rappelle aussi les engagements pris lors de la XXXIème Conférence Internationale de la Croix-Rouge dans la résolution « Migration : garantir l’accès, la dignité, le respect de la diversité et l’intégration sociale ».</p>
<p>Mettons un terme à l’indifférence ! Parce que le migrant n’est pas un illégal, ni un criminel. C’est une personne comme vous et moi, qui a fui son pays, son foyer, la guerre le plus souvent, et qui cherche une protection, un environnement plus sûr et de meilleures conditions d’existence.</p>
<p>Et si c’était vous qui aviez dû quitter votre pays et votre famille, faire des milliers de kilomètres en risquant votre vie, sans avoir accès à la sécurité dont vous avez besoin? »</p>
<h3>Agissez</h3>
<p>Aidez maintenant les milliers de réfugiés, ils ont besoin de vous !</p>
<p><a href= »http://www.croix-rouge.be/faire-un-don/?action=urgences-internationales »>Faites un don!</a></p>
<p><a href= »http://www.croix-rouge.be/actualites/nos-campagnes/urgence-humanitaire-la-croix-rouge-aupres-des-migrants/ »>Informez-vous sur notre dossier Migration</a></p>

 

Crise des réfugiés: la Croix-Rouge appelle à la création de voies légales d'accès à l'Union Européenne - L’accueil et la migration

<h2>Crise des réfugiés: la Croix-Rouge appelle à la création de voies légales d’accès à l’Union Européenne</h2>
<p>CARTE BLANCHE PAR SARAH KLINGEBERG, CONSEILLERE EN MIGRATION ET ASILE, CROIX-ROUGE DE BELGIQUE</p>
<p> »En 2015, il ne s’est pratiquement pas passé un jour sans un cruel rappel des terribles dangers auxquels sont exposés les migrants, en particulier lorsqu’ils sont obligés de traverser la Méditerranée. Les multiples manifestations de soutien auxquelles nous avons récemment assisté sont, certes, un puissant réconfort, mais aujourd’hui nous faisons face à une situation humanitaire sans précèdent qui réclame une mobilisation renforcée et durable par les gouvernements.</p>

<p>Régulièrement, des rapports montrent que les politiques de l’Union Européenne visant à empêcher les ressortissants des pays tiers à entrer sur son territoire ont des conséquences négatives, voir mortelles, sur les personnes qui ont dû quitter leur pays pour différentes raisons. Ceux-ci sont ainsi forcés, dans leur quête de protection et de sécurité, d’emprunter des parcours toujours plus dangereux. Ainsi, on observe une augmentation importante du nombre de facteurs ayant un impact sur leurs vulnérabilités le long des trajectoires migratoires. Parmi ceux-ci, le trafic d’êtres humains, les violences sexuelles, le vol et la séparation des membres de la famille. Et la mort.</p>
<p> « Empêcher d’autres pertes humaines doit être l’absolue priorité, un impératif humanitaire ! » a déclaré Elhadj As Sy, secrétaire général de la Croix-Rouge Mondiale. Pour empêcher d’autres morts, l’Europe doit faire plus dans une approche globale et humanitaire et pas seulement sécuritaire. C’est pour cela qu’à l’occasion du Sommet extraordinaire de l’Union européenne sur les réfugiés, la Croix-Rouge exhorte les gouvernements à mettre en place des politiques migratoires et d’asile plus humaines, plus harmonisées et plus accessibles et d’établir au plus vite des voies d’entrée légales et sûres au territoire européen. Il appartient aux Gouvernements d’adopter des mesures juridiques permettant de protéger de manière effective la vie, la dignité et la santé des personnes migrantes, quelque soit leur statut juridique. Elle appelle aussi, les gouvernements à cesser de criminaliser les migrants et à modifier toutes les pratiques et politiques parfois extrêmement violentes, qui privilégient la protection des frontières par rapport à la vie des migrants.</p>
<p>La Croix-Rouge souhaite aussi rappeler le droit des familles de savoir ce qu’il est arrivé à leurs proches. Plus de 20.000 migrants ont été recensés comme morts depuis l’année 2000 en tentant de rejoindre l’Europe. Ce nombre serait sous-évalué d’au moins 50%.</p>
<p>Cela veut dire que les familles (mères, pères, frères, sœurs, enfants et petits-enfants, …) de ces presque 30.000 personnes sont en attente de connaitre le sort de leurs proches. Pour cela, la Croix-Rouge appelle les États à réaliser tous les efforts pour mettre en place des opérations de récupération et d’identification des corps des migrants. Et dans ce cadre, de soutenir la Croix-Rouge dans sa mission de Rétablissement des liens familiaux.</p>
<p>La Croix-Rouge est « en mesure d’assurer une continuité de l’assistance depuis les gares ferroviaires en Allemagne, les chemins ruraux de l’Autriche et les frontières de la Hongrie jusqu’aux zones déshéritées et déchirées par la violence de Homs ou de l’Afghanistan. Nous pouvons englober dans un même effort humanitaire les côtes de la Grèce et les bateaux en perdition dans la Méditerranée, la Libye en proie au chaos et les communautés réduites au désespoir par de longues années de sécheresse dans le Sahel ou de violences en Somalie. Toutes ces régions et leurs populations en mouvement sont autant d’éléments du défi auquel nous sommes aujourd’hui confrontés», a déclaré Elhadj As Sy, secrétaire général de la Croix-Rouge Mondiale. M. Sy exhorte les Etats et toutes les agences humanitaires à unir leurs forces pour répondre aux besoins tout au long des routes migratoires, la crise étant appelée à se prolonger. Il rappelle aussi les engagements pris lors de la XXXIème Conférence Internationale de la Croix-Rouge dans la résolution « Migration : garantir l’accès, la dignité, le respect de la diversité et l’intégration sociale ».</p>
<p>Mettons un terme à l’indifférence ! Parce que le migrant n’est pas un illégal, ni un criminel. C’est une personne comme vous et moi, qui a fui son pays, son foyer, la guerre le plus souvent, et qui cherche une protection, un environnement plus sûr et de meilleures conditions d’existence.</p>
<p>Et si c’était vous qui aviez dû quitter votre pays et votre famille, faire des milliers de kilomètres en risquant votre vie, sans avoir accès à la sécurité dont vous avez besoin? »</p>
<h3>Agissez</h3>
<p>Aidez maintenant les milliers de réfugiés, ils ont besoin de vous !</p>
<p><a href= »http://www.croix-rouge.be/faire-un-don/?action=urgences-internationales »>Faites un don!</a></p>
<p><a href= »http://www.croix-rouge.be/actualites/nos-campagnes/urgence-humanitaire-la-croix-rouge-aupres-des-migrants/ »>Informez-vous sur notre dossier Migration</a></p>